Accueil >> Les 5 soft skills à détenir pour l’entreprise de demain

Les 5 soft skills à détenir pour l’entreprise de demain

par | 21. Mar 2022 | Management entreprise | 0 commentaires

Quels soft skills faut-til avoir aujourd’hui en entreprise ?

 

La mutation des marchés et la course effrénée à la nouveauté implique une adaptation perpétuelle des entreprises pour rester compétitives. Qui dit adaptation des entreprises dit adaptation de sa ressource humaine. Depuis maintenant plus de 30 ans, en France, les études se penchent sur l’importance du relationnel et du comportemental dans la productivité même de l’entreprise. Aujourd’hui, ces compétences douces, les soft-skills, ont envahi toutes les discutions de l’univers RH. Alors voyons quelles sont les soft skills que vous pouvez mettre dès aujourd’hui sur votre CV ?

Une soft skill : c’est quoi ?

Littéralement  « douces habiletés », « doux talents », nous traduisons plus généralement ce terme par savoir-être, un savoir-faire relationnel qui se décrit par des attitudes et des comportements dans une situation donnée.

Mais les soft skills vont au-delà du savoir-faire relationnel et comportemental. Elles rassemblent :

  • des compétences psycho-sociales, en lien avec le relationnel, le travail en équipe, la motivation, les émotions
  • des compétences dites environnementales : connaissances de la culture d’entreprise et du secteur d’activité
  • des compétences managériales

Il s’agit des points clefs de notre personnalité, ceux qui font notre particularité.

En fonction de l’environnement ou du contexte, nous aurons tendance à mettre en avant ces soft skills ou au contraire, à les cacher. Au sein d’un groupe, toutes ces compétences individuelles s’associent pour donner des compétences synergiques lorsque l’on évolue au sein d’un groupe.

En situation de groupe, les compétences individuelles peuvent se compléter entre elles et, dans la synergie, faire apparaître de nouvelles compétences collectives appelées alors « compétences synergiques » » Eric Persais 2004

Pourquoi les entreprises ont tout intérêt à s’intéresser aux soft skills de leurs collaborateurs ?

Étudiés depuis le début des années 90, le sujet des soft skills connait un intérêt croissant depuis les années 2010 dans le monde de l’entreprise.

Au-delà de compétences techniques détenues par les salariés, nous nous sommes rendu compte que ces soft skills étaient la réponse aux différents nouveaux enjeux croissants et à la modification permanente des métiers. Ces soft skills s’avèrent être un des meilleurs leviers de performance individuelle et collective.

Pour une entreprise, la gestion des talents implique de mieux connaitre ses collaborateurs. Si dès le recrutement les soft skills d’un candidat sont étudiés avec attention, il est plus facile, à savoir-faire égal, d’objectiver son choix vers une adéquation profil/poste de travail et même adéquation du profil au sein d’une équipe. Il est alors possible de travailler sur une culture d’entreprise cohérente, de gérer les équipes de manière optimale et de favoriser un parcours de formation adéquat.

La gestion des soft skills apparait comme un véritable levier de fidélisation et de valorisation des collaborateurs et non un simple effet de mode.

« L’évolution du monde du travail, notamment avec la robotisation, l’automatisation et l’intelligence artificielle, nous oblige à miser sur le capital humain, donc les soft skills »

Jérome Hoarau - conférencier et co-auteur

Quel soft skills faut-il avoir aujourd’hui ?

En 1990, des études ont été menées par CISCO, IBM et microsoft pour faire apparaitre les 4 principales soft skills du futur, considérées comme critiques pour l’entreprise (les 4C) :

  • Créativité,
  • Esprit critique (critical thinking)
  • Communication
  • Coopération

En 2020, les 5 soft skills les plus attendues par les entreprises étaient :

  • Résolution de problèmes complexes
  • Pensée critique
  • Créativité
  • Gestion des équipes
  • Coordination

Aujourd’hui, en 2022, le monde du travail a connu et connait encore beaucoup d’incertitudes mais ces études restent toujours valables. 25% des salariés sont en télétravail ce qui a considérablement modifié les postes et les métiers eux-mêmes.  Alors quels sont les soft skills qui vont nous permettre de réagir de la manière la plus adaptée dans ce contexte ?

Les 5 soft skills de demain

Au regard des évolutions des métiers et des aléas économiques que nous connaissons en ce moment, les entreprises axeront leurs recrutements sur des profils adaptables, flexibles, à l’analyse critique et à la coopération dans toutes situations.

Adaptabilité et résilience : Surmonter les changements permanents

Adaptabilité et résilience sont très certainement les soft skills qui auront été les plus développées depuis le début de la crise sanitaire en 2020. Toutefois, l’émergence de nouveaux métiers, les transitions numériques et l’arrivée de l’intelligence artificielle favorisent aussi cet environnement instable et impose de savoir se réinventer en permanence et de rebondir à chaque évènements.

Cette demande d’adaptabilité va de pair avec la notion d’apprentissage : comprendre ses modes d’apprentissage et en maitriser la stratégie.

Le changement permanent demande aussi de savoir remettre en question les choses qui nous entourent : ne pas s’accrocher à ses idées, ne pas résister à la nouveauté et donc, lâcher-prise.

La pensée et l’analyse critique : résoudre des problèmes complexes

Il s’agit ici de notre flexibilité à nous remettre en question comme dit plus haut : être en mesure d’adopter un esprit critique pour s’ouvrir à l’autre et s’affranchir des certitudes. Ceci nous permet de mieux réagir aux difficultés, avec davantage d’efficacité à résoudre des problèmes toujours plus complexes. Pour cela, il est important de travailler sur ses croyances.

Intelligence émotionnelle : le soft skills de tout bon manager

L’intelligence émotionnelle est à la base de la communication et des relations interpersonnelles. Il s’agit de reconnaitre, comprendre et prendre du recul sur ses émotions, mais aussi celles des autres. Que ce soit dans le cadre de la gestion d’équipe, pour se créer un réseau, pour gérer des conflits ou pour négocier, l’intelligence émotionnelle facilite les interactions avec les autres. Aucun métier ne peut se targuer de se passer d’une telle compétence !

Coopération : win win

La coopération est cette capacité à travailler ensemble, dans un intérêt commun au regard de valeurs communes. Il est évident que la coopération fait partie intégrante du monde du travail, elle en est même un des piliers. Il s’agit ici d’accepter les différentes manières de faire en étant ouvert aux autres et donc, accepter les différentes personnalités. Ce soft skill permet le travail en équipe de manière harmonieuse et efficace mais également la création de réseau ou le partage de compétences. L’enjeu pour l’entreprise ici est de créer un environnement de travail qui favorise cette coopération, même à distance !

Curiosité et créativité : pour élargir notre vision du monde

La créativité n’est pas réservée aux seuls artistes ! Par créativité nous entendons capacité à faire émerger de nouvelles idées : faire une idée C en partant d’une idée et d’une idée B. Ce soft skills répond à un besoin d’innovation, il est un atout majeur de développement, et pas seulement pour les start-up. La curiosité quant à elle apporte ce goût de la découverte et de l’apprentissage. Lorsque nous agissons avec curiosité et créativité, nous favorisons notre intuition pour faire un pas au-delà de notre zone de confort. Cela se traduit également par cette capacité à travailler avec des personnes différentes, avec lesquelles nous pourrons échanger et confronter de nouvelles idées. 

Tu as aimé cet article ! Fais-en profiter tes amis :
X